menus deroulant

vendredi 28 octobre 2016

Electronique : Shifter DIY USB et Fanatec

Salut tout le monde.

Il y a quelques mois j'ai enfin décidé de finaliser mon levier de vitesse home-made.
J'avais laissé tombé a l’époque car trop compliqué a fixer sur mon cockpit a tube; mais depuis que j'ai du faire de la place et revendre mon cockpit, la fixation sur mon bureau fut réalisable assez facilement.

Niveau support, ca sera simplement quelques planchettes de bois de récup...
Coté électronique j'ai tenté le coup d'une interface USB la moins chère via la Bay et les frais de port gratuit... c'est plutôt pas mal... En tout cas ça fonctionne !

Avant de passer a l'USB, j'avais préalablement fait l'acquisition d'une embase mini-din 6 broches afin de relier directement mon shifter à mon volant Fanatec (sur le port shifter lié à cet effet).

Voici quelques photos :




Pour ceux qui sont simplement intéressés par le branchement sur un volant Fanatec et bien je vais vous donner directement les correspondances pin/câble pour vos soudures.




Pin 1 - Vitesse Supérieur > Fil bleu.
Pin 2 - Vitesse inférieur  > Fil violet.
Pin 3 - Neutre > Fil vert.



ATTENTION
Inutile de faire le malin en pensant pouvoir récupérer le câble d'un vieux clavier en PS2 (mini-din 6 broches justement), pour aller souder ses brins directement sur les fils du shifter. En fait il y a un brin qui n'est pas utilisé dans un câble de clavier en PS2 et c'est justement un de ceux dont on aurait besoin pour passer les rapports.




Maintenant passons a l'interface USB


Achetée ici pour environ 8 Euros, venant de Chine, c'est une interface pour 1 joystick type arcade (donc pas de gestion analogique des axes), qui gèrera en plus 12 boutons. Les câbles sont fournis comme sur la photo.


 Dans Windows 7, la carte est reconnue en tant que "Generic USB Joystick" sans nécessité d'installation de pilote. Tout fonctionne et répond normalement.





Et dans Dirt Rally voici ce que ça donne :



ATTENTION : J'ai rencontré des problèmes de reconnaissance des axes de cette carte USB dans Assetto Corsa (alors que pas de soucis au niveau du pilote Windows ou d'autres jeux). Je n'ai pas cherché d'explication/solution, j'ai préféré basculer mes branchements sur 2 ports boutons.

Je vous laisse maintenant avec quelques photos de l'ensemble






Sur cette dernière photo j'ai voulu mettre en évidence la façon dont j'ai shunter mes câbles pour garder en parallèle la fonctionnalité de mon shifter sur mon volant Fanatec en direct, et, en USB.
Si vous ne voulez que la gestion en USB vous n'aurez pas besoin de dédoubler vos câbles.

En effet en sortie du connecteur du shifter il y a deux fils neutre. Le vert, que vous pourrez associer au rapport supérieur par exemple, et donc le deuxième neutre, le fil gris, qu'il faudra associer au passage de rapport inférieur.

Sinon, pour ceux qui voudrons les deux connexions (Fanatec + USB), pour shunter vos câbles vous pouvez procéder par l'ajout d'un domino électrique, ou comme moi, gratter la gaine du câble pour voir apparaitre les brins (en y allant doucement car il faut pas endommager/sectionner des brins) et venir souder son deuxième câble dessus. Prévoir de la gaine thermorétractable afin de renforcer et sécuriser votre soudure.

Pour finir voici quelques photos et vidéo du shifter en place (bon c'est pas ce qu'il y a de plus propre mais bon... )



 


En espérant avoir pu vous être utile!
Merci de m'avoir lu et à un prochain article, ou sur les pistes !



lundi 27 janvier 2014

Cable Digital mini DIN Creative 5.1 Home Made (inspire 5700 et DTT3500)

Bonjour a tous !

De retour pour un guide permettant de redonner vie a votre ancienne carte son Creative (Sound Blaster Audigy 2 ZS, Sound Blaster Audigy 2, Sound Blaster Audigy, ou Sound Blaster Live! 5.1) accompagné du kit decodeur 5.1 DTT3500 Digital, ou du Creative Inspire 5700 Digital.

Creative Inspire 5700 Digital


Le problème que pas mal de gens rencontrent est le manquement (perdu ou endommagé) du câble minijack 4 points (4 conducteurs) vers mini Din 9 broches (aussi appelé 1/8 de pouce à 9 broches Connecteur mini-Din)... fourni a l'origine par CREATIVE, dans un format Propriétaire, du coup introuvable ailleurs, et que CREATIVE ne fournit plus...

Composé en réalité des deux câbles orange et vert.


Vous me direz pourquoi se casser la tête a redonner vie a ce vieille ensemble? autant acheter un kit 5.1 "basique" avec les connectiques analogiques... connectiques que l'on retrouve maintenant sur casi toutes les cartes mères... !
Et bien tout simplement parce que les décodeurs Creative Labs DTT3500 et Creative Inspire 5700 sont vraiment bien loti au niveau des fonctions digitale (ce qui coute assez cher sur des modèles neufs), et cela évite de passer par la convertisseurs D/A (Digital >vers> Analog) des chipset audio souvent de qualité "de base". Là on reste en numérique jusqu'au bout !

Je pense que ceux qui tomberont sur cet article sauront de quoi il en retourne mais pour faire court, ce câble permet de faire transiter le signal audio surround (5.1) "jouer" par votre ordinateur (film ou jeu vidéo) vers la sortie mini-jack digitale de votre carte son (Sound Blaster Audigy 2 ZS, Sound Blaster Audigy 2, Sound Blaster Audigy, ou Sound Blaster Live! 5.1), qui renverra le signal toujours en numérique vers le décodeur Creative, et donc pour finir dans les hauts parleurs.


Allez trêve de bavardage et de présentations !

On va donc pouvoir se fabriquer ce câble numérique en achetant un connecteur mini din 9 broches, un connecteur miniJack 4 points, ainsi que du câble coaxial ou en sacrifiant un câble VGA qui contient suffisamment de brins coaxiaux ! (c'est ce que j'ai fais mais attention... le Cable VGA n'est pas super souple... donc risque d’abîmer nos petits connecteurs...)


Ces composants sont dispo chez 44 Electronique (sans vouloir faire de pub), je vous met les liens vers les articles :

- Connecteur miniDin 9 broches
(attention bien prendre celui là, car il existe plusieurs normes de miniDin 9 broches)

Ref: FMD9M - 2 €















- Connecteur miniJack 4 points


Ref : W-27693 - 1€














Passons a la soudure !


Dans mon cas, j'ai donc sacrifié un câble VGA contenant bien trois brins coaxiaux (que je vais utiliser) ainsi que la masse. Il y a d'autres brins plus fin également dedans, mais on ne les utilisera pas.

Donc voici en détail le mini jack et comment la carte son va capter les signaux a partir de ce mini-jack.
La tête du haut sera pour les hauts parleurs avant. Le SPDIF étant un signal numérique a deux canaux, il fera transiter les canaux avant droite et gauche.
L'étage du dessous sera pour les hauts parleurs arrière : droite et gauche.
Puis encore en dessous on trouvera le signal de l'enceinte centrale et subwoofer.
Pour finir, le dernier étage tout en bas sera pour la masse.







Si on retire la gaine du connecteur mini jack on trouvera les points sur lesquels souder.
En schématisant on obtient quelque comme ceci (cf. photo ci-dessous).
Les couleurs choisie représentent les couleurs des brins que j'utilise dans mon câble VGA.
Pour être plus clair, souder sur la languette rose, revient a souder au niveau de la tête du jack.
Souder sur la languette gris clair (ou blanc), revient a souder au deuxième niveau du mini-jack, c'est a dire au niveau du Rear SPDIF, etc, etc...

Une fois les soudures réalisées au niveau du mini-jack, on va devoir souder a l'autre extrémité le connecteur 9 broches.


Pour ceci, nous allons utiliser les Pin 1, 2, 5, 8 et 9.

Les pins 1 et 2 devrons recevoir votre fil de masse. Divisez le donc en 2 brins, il faut absolument que les pins 1 et 2 soient en contact avec la masse sinon ça ne fonctionnera pas.
Puis la pin 5, elle doit être en contact avec le fil des Center/Sub, avec mon câblage, ça correspond au fil Rose.
La pin 8 quant a elle, devra être en contact avec les canaux de devant, ce qui correspond sur mon câble au brin de couleur bleu.
Enfin la pin 9 sera reliée aux canaux arrière, correspondant à la couleur grise (ou blanc) de mon câblage.

Une fois que tout sera bien en contact, vous aurez le son sur tout vos canaux. Inutile de tester avant d'avoir tout soudé car cela ne fonctionnera pas ! il faut que tout soit soudé.



lundi 4 novembre 2013

Concours Screenshots été et Novembre 2012



Concours Racingfr.com - été 2012 - Thème : Pit Stop


Concours Racingfr Nov 2012 -  L'affiche d'une course célèbre
Vainqueur du Concours

jeudi 30 mai 2013

Avis : Logiciel montage video / Magix - Avid

Salut tout le monde !

Je vais y aller de mon petit avis dans ce billet bien que mon blog n'ait pas vocation a cela...

Il y a quelques années j'avais testé quasiment tous les logiciels de montage vidéo et était resté sur celui qui proposait pas mal de fonctions d'éditions et dans un ordre de prix "grand public", c'est a dire Magix vidéo Deluxe.

C'est vrai qu'en apparence il n'est pas le plus simple mais "on n'a rien sans rien";
Venant du monde de l'audio-pro je n'ai pas du tout été déstabilisé par l'interface, mais je peux comprendre que cela en rebute certains. Après avoir été pleinement convaincu par ce produit Magix, j'ai donc acheté la version Video Deluxe 2008 Plus.
Lorsque j'en ai eu besoin plus tard sur ma nouvelle machine AMD Quad-Core, 8 Go de ram etc... j'ai rencontré des gros problèmes d’aperçu qui bloquait dès qu'il devait afficher la moindre transition. J'ai alors testé des versions plus récente mais problèmes identique, et ce malgré les conseils du support Magix.
Ayant vraiment besoin de travailler a nouveau sur du montage j'ai de nouveau fais le tour des softs a prix accessible et au final je suis resté sur Avid Studio. C'est vraiment un super soft, stable (même si j'ai eu quelques rares plantages) qui fait du très jolie travail, avec un aperçu super bien géré même si parfois le temps de préchargement devient quelque peu exaspérant.
Cependant, là où j'ai été déçu, c'est au niveau de l'édition... c'est un peu limité (toutefois assez riche si on le compare a Windows Movie Maker); mais venant de Magix Video Deluxe, je suis resté sur ma faim. Je pourrais donner pas mal de détails et d'exemples mais le but de ce billet n'est pas de faire un comparatif exhaustif, mais plutôt de donner un avis global. J'ai également perdu pas mal de temps a manipuler, couper, caler, étirer mes rush etc... en fait pas mal de cafouillages... il faut y aller doucement, ceci est dû a l'ergonomie de l'interface, certes jolie mais manque quelques petits trucs pour manipuler un peu plus a l'aise.

J'ai découvert il y a peu de temps que Magix Video Deluxe 2013 était disponible, j'ai testé la version d'essai et enfin l’aperçu fonctionne bien ! Je pense que je vais me laisser tenter par l'achat de la version 2013 PLUS.

Pour conclure et pour permettre a ceux qui hésitaient, d'y voir un peu plus clair (et désolé pour la concurrence....^^)

Mais dans la gamme de prix grand public, si vous cherchez des soft de montage sérieux, je vous conseillerai deux logiciels :

Soit:
- Avid Studio pour les personnes qui recherchent quelque chose de simple mais très efficace et joli.

Ou bien :
- Magix Video Deluxe 2013 pour ceux qui recherchent également l'efficacité tout en y ajoutant de très riches possibilités d’édition. Ce qui se fera forcement au détriment de la simplicité, mais rassurez-vous, tout semble avoir été très bien pensé, et donc l'ensemble reste quand même simple et cohérent. Le tout est de ne pas avoir peur de fouiller dans l'interface et de ne pas hésiter a cliquer sur les jauges, curseurs, valeurs, et autres pictogrammes ! car on peut effectivement partir du principe, qu'avec ce soft, tout est éditable! même au niveau de l’édition de la partie audio c'est riche !

De mon coté, vous l'aurez bien compris, c'est Magix video deluxe 2013 qui remporte facilement mon suffrage. Mais il en faut pour tous les gouts ^^. J'ajouterai que bien sur on peut trouver mieux et plus poussé mais on ne sera plus du tout dans la même gamme de prix.

EDITION : Avid Studio n'a pas été reconduit... donc reste le marché de l'occas ou des fins de stock...

jeudi 2 mai 2013

Tuto: Bien débuter les Skins avec Photoshop

 

Salut tout le monde !

 

Voici un billet regroupant quelques vidéos tutoriel (courtes mais efficaces!), afin de vous permettre de bien débuter le skinning (ou skinnage) avec Photoshop.

Les vidéos sont faites par Flat-twin de Racingfr.com . Je les trouve très bien expliquées, avec pas mal de petites astuces pour gagner en temps et en praticité; et toujours en allant a l'essentiel !

Ce qui fait que ça reste simple a suivre et a comprendre et donc a mettre en application !
Bon visionnage ! et Merci à Flat-twin !



Dans cette première vidéo vous trouverez des infos et manipulations de base concernant la peinture, les logos, l'organisation des templates, calques etc... La partie finale est dédiée a rFactor mais toutes les manips vues précédemment sont bonne a prendre pour skinner sur n'importe quel jeu (Race, Iracing, Netkar Pro, Live For Speed, Assetto Corsa...) !





Ici une vidéo qui vous permettra d'élargir votre champ de possibilités pour skinner sous photoshop.





Enfin une piqure de rappel concernant l'outils Plume; Outils que vous finirez par beaucoup utiliser si vous accrochez au skinning !





Et pour finir quelques précisions concernant la Plume ^^ .






En espérant que ce billet vous a été profitable !

Merci d'être passé par là, et a bientôt !


jeudi 25 avril 2013

Shifter sequentiel Home Made - Steptronic

Salut les Simracers !

Voici un petit reportage photo pour présenter mon shifter sequentiel DIY et surtout expliquer comment mettre en place cette solution (car effectivement il n'y a pas beaucoup de DIY dans cette option)

Mon critère principale de choix  fut le coté économique; Ou comment accompagner a moindre frais mon T500RS et ses palettes de changement de vitesse fixes. Mon choix s'est donc finalement porté sur l'acquisition d'un vrai shifter électronique d'occaz, (et d'une interface USB ou vieille manette USB) afin de le connecter en USB sur l'ordinateur. Et puis au moins je suis sûr d'avoir un "vrai" ressenti avec ça !

A ma connaissance il y avait deux types de shifter facilement adaptable : Le Shifter Steptronic de BMW et le Selespeed de Alpha Romeo.

Je suis aller au plus disponible et au moins chère : Le système Steptronic de BMW

Levier en position centrale, on est en automatique. Levier incliné vers la gauche, on est en mode séquentiel (le levier tient parfaitement la position inclinée à gauche et n'est aucunement gênant, donc pas d'inquiétude a vous faire a ce niveau là).





Il suffit d'aller sur Ebay et de taper "Steptronic" dans la recherche, pour trouver des offres.
Vu ce qui existe sur le marché comme shifters séquentiels dédié au Simracing, je pense que au delà de 60-70€ frais de port inclus, cette solution perd de son intérêt...

Attention cependant, il s'agit d'un produit destiné a être fixé dans une voiture, et non sur un support bancale ou léger, manquant de stabilité. Donc avant d'investir dedans, pensez a prévoir une solution de fixation stable et solide car il y a quand même une bonne petite résistance quand vous passez les rapports. Résistance qui pourrait faire pas mal bouger/basculer certains meubles légers.

Trêve de commentaires, place aux images de mon shifter.


Soulevons le soufflet du levier de vitesse


Comme vous le voyez il y a deux connecteurs. Le connecteur de gauche (bordeau) entouré de rouge vif, est le connecteur qui va nous être utile et qu'il faudra relier a votre interface USB (ou manette USB).

Bon... il va falloir débarrasser notre levier de vitesse de l'inutile....

Commençons par retirer le pommeau; Sur mon modèle (shifter Serie 5  E39 Touring) il n'y a pas d'autre solution que de tirer fortement le pommeau vers le haut afin de le désolidariser du levier. Pas de soucis vous ne risquez pas de casser le levier.
Une fois retiré, bien sûr on enlèvement également le soufflet. Le caoutchouc du dessous se retire facilement.

Ensuite, pour gagner un peu en praticité, on peut retirer la gaine comme suit :





 Voilà, tirer la gaine vers la gauche (si on se met dans l'orientation de la photo ci-dessus). Puis coupez le cable a l'aide d'une pince coupante (ci-dessous)


 Ensuite, on peut retirer les pièces ci dessous (celle pointée par le tourne vis ainsi que la vis entourée de rouge)



C'est tout simple pour retirer la grosse vis, par contre pour se débarasser de l'autre pièce c'est un peu plus compliqué. Il va falloir faire sauter la rondelle que l'on voit très bien sur les photos ci-dessous (flèche rouge), a l'aide d'un tourne vis plat, assez fin.


Une fois la rondelle retirée, poussez dans le creu de la pièce mettalique (où était fixée la rondelle), et logiquement de l'autre coté l'axe va sortir. Sortez le de son logement et vous pourrez alors enlever la pièce (ci-dessous après extraction)



Bon sur la photo j'ai remis l'axe dans le mauvais sens.... Normalement la rondelle est en bas, et la partie de l'axe de plus gros diamètre est en en haut. Donc normalement, une fois la rondelle retirée, on pousse de bas en haut pour sortir l'axe de son logement.

Passons ensuite a plus difficile et plus important... C'est a dire sortir le levier de vitesse afin de faire un peu de nettoyage, retirer le morceau de câble et accéder a l'électronique.

Le levier de vitesse est tenue en place par un axe, lui même maintenu par la roundelle fléchée en rouge (ci-dessous). Il faudra faire attention a ne pas la casser car il va bien sûr falloir remettre en place le levier de vitesse dans son logement...


Pour retirer ce type de rondelle il y a peu être des outils spécifiques... en tout cas de mon coté j'ai d'abord commencé par soulever légèrement quelques dents grâce a un tout petit tourne vis,


Puis sortir/déplacer petit a petit la rondelle a l'aide d'un tourne vis plat, en fait "levier" sous la rondelle; forcer un peu et remuer le tourne vis sur tout le pourtour de la rondelle. C'est assez long mais il faut être patient... Après si vous voulez galérer un peu moins vous pouvez soulever plus franchement chaque dent de la rondelle mais bon... il faut penser qu'il faudra la remettre et que ça tienne...


Une fois la rondelle retirée, il faudra pousser l'axe hors de son logement. Pousser du coté où il y a un creux dans l'axe, ce dernier sortira de l'autre coté !

Et voici le levier !




A partir de là vous pourrez aisément retirer le câble de transmission. L’électronique se trouve dans le boitier noir du milieu. De mon coté je ne l'ai pas ouvert car avant le démontage j'ai testé le fonctionnement de l’électronique et le passage de vitesse répondait parfaitement, donc aucune raison de l'ouvrir pour un nettoyage. Ci dessous le logement du levier de vitesse que vous aurez surement a nettoyer un peu...


Il faudra faire attention de ne pas perdre le tout petit cylindre métallique de gauche. Par contre on va se debarasser du gros électro-aimant a droite.


Les photos parlent d'elles-mêmes... On peut aussi taper par le dessous, car c'est vraiment solidement enfoncé !



Nous arrivons vers la fin... Ci-dessous on peut voir un bloc blanc, ce dernier abritant le système de ressort (résistance et retour au centre). J'ai démonté ce dernier car il semblait un peu encrassé.


Pas facile a sortir ce "bloc blanc"... car il y a 3 clips a maintenir "ouvert" (voir flèches rouge sur la photo ci-dessus, dont un que j'ai malheureusement cassé... ) tout en exerçant une poussée dans le sens des deux flèches rouges sur la photo ci-dessous !


Avant de l'ouvrir pensez a avoir de la graisse sous la main et a avoir mis votre levier de vitesse en position "automatique" et non incliné en "séquentiel", sinon vous n'arriverez pas a le sortir et ça sera normal. Voici la partie a découvert (ci-dessous).


Les ressorts de gauche et de droite servent a la résistance et au retour au centre, quant au petit ressort du bas, il sert au maintient de le position centrale et même plus... . En effet il oblige a appliquer une force assez conséquente afin de passer le cap de la position centrale. De mon coté j'ai sortie ce ressort et lui ai coupé 3 ou 4 spires afin de rendre la maniement plus souple.
Je vous déconseille d'y toucher tant que vous n'avez pas tester votre nouveau levier de vitesse en condition course, parfaitement fixé a votre cockpit. Suite a ça vous prendrez la décision... laisser d'origine ou assouplir cette résistance.

Notre Shifter DIY Steptronic se retrouve maintenant bien allégé, épuré... reste a  remettre en place les ressorts, le levier dans son emplacement et son axe avec sa fameuse rondelle a ne pas abimer ^^; et Voilà !



Pour les fils, sur mon modèle de shifter (Serie 5  E39 Touring) les correspondances sont :
Bleu (rapport supérieur), Violet (rapport inférieur), Vert et Gris (les neutre/masses).



Pour le moment je ne me suis pas fait de boitier, je l'ai fixé a la va-vite avec de la ficelle... en passant par les trois trous de la base du shifter (deux a l'avant et un a l'arrière).


Sur la photo ci-dessus, on voit que j'ai retiré le bouton R2 de ma manette et que j'ai soudé 3 fils au niveau des zones de contact utilisée normalement par le bouton R2 et R1. Je ne sais plus trop comment c'était fait a l'intérieur et où j'avais soudé exactement mais bon... c'est pas compliqué; vous laissez la manette branché au PC et vous regardez dans le pilote de votre manette quel bouton s'active en fonction de la position de votre levier de vitesse et de la position des fils. Pas facile de tout tenir avec deux mains mais c'est tout a fait faisable. Attention quand même a ne pas faire des contacts n'importe où sur la carte de votre manette; le but n'est pas de la cramer ^^.

 En gros pour ceux qui n'ont pas de notions a ce niveau là, dans Windows c'est la manette qui est reconnu. Quand on passe un rapport au levier de vitesse, et bien Windows pense qu'on vient d'appuyer sur le bouton R2 ou R1 de la manette.

Sinon beaucoup plus pratique que de sacrifier/souder dans une manette, et pas bien chère non plus... vous pouvez acheter ce genre d'interface USB (une carte mère de manette si on peut dire, mais sans bouton ni boitier, par contre le câblage est fourni et permet de faire sans soudures!)



Disponible chez Smallcab pour la modique somme de 14,90€ (edit 2016 : 17,90€)


EDIT 2016 : Voici un nouvel article qui présente justement mon installation et branchement sur une carte USB ou direct sur le pour shifter d'un volant Fanatec !